!

AVIS IMPORTANT : Réouverture du Musée McCord le mardi 23 juin. Plus d’information ici.

x

Collections et recherche

St-Jean-Charest-Baptiste (détail), caricature publiée dans le 7 Jours, 1993. Don de Serge Chapleau, M996.10.197 © Musée McCord

Le fonds de caricatures de Chapleau sous l’oeil d’un restaurateur

C’est étrange, mais lorsque j’ai en main une caricature de Chapleau, c’est rare que je rie. Comment se fait-il? En tant que restaurateur, je regarde rapidement l’image dans son ensemble et je ne lis pas les textes. Je parcours du regard sa surface, sa texture, ses tons de luminosité, les marges et la densité des médiums. J’identifie les techniques de fabrication et les différentes étapes de réalisation. Cela me permet de déceler les manques, les traces d’usure, le vieillissement des matériaux, la présence d’empreintes de doigt, le jaunissement du papier et la déformation du support. Puis, je regarde le verso : y a-t-il des traces d’insectes, des poussières incrustées, des taches incongrues, des inscriptions laissées par l’auteur ou par quelqu’un d’autre?

Il y a des dommages qui sont inhérents aux matériaux utilisés par l’artiste, comme le jaunissement des colles, et des dommages causés par l’environnement, par exemple, le gondolement des papiers. Ensuite, je mets en place une stratégie de préservation pour l’entreposage et j’établis les priorités pour les traitements de la donation, incluant une proposition des travaux de restauration nécessaires pour une éventuelle mise en exposition.

 

  • Cette encre est très sensible à la lumière.<br/><i>St-Jean-Charest-Baptiste</i>, encre Ecoline, 1993, M996.10.197 © Musée McCord
  • La colle utilisée pour le collage est acide et jaunissante.<br/><i>Les libéraux envisagent d'imposer un permis aux danseuses nues<i>, mine de plomb et papier journal, 2001, M2003.143.131 © Musée McCord
  • Ce dessin préparatoire est le résultat d’une technique mixte combinant mine de plomb et impression au laser. La mine de plomb est très stable, mais sensible aux frottements.<br/><i>La malbouffe bannie dans les écoles</i>, mine de plomb, 2007, M2009.52.568.2 © Musée McCord
  • Cette encre à base de pigments reste stable à l’exposition de la lumière.<br/><i>La malbouffe bannie dans les écoles</i>, impression au jet d'encre (coloration et modification à l'ordinateur), 2007, M2009.52.568.1 © Musée McCord

Mon but est de préserver au maximum l’état original de l’œuvre, et de permettre de présenter celle-ci au public de la manière la plus révélatrice possible. L’œuvre de Serge Chapleau a évolué à travers les époques, et notre mission est d’en conserver toutes les qualités artistiques et techniques.

Le Musée McCord fait l’acquisition des œuvres de Serge Chapleau depuis 1996 et abrite aujourd’hui près de 7 000 de ses caricatures, équivalant à près de cinquante années de production, soit de 1969 jusqu’à 2019. C’est en 1998 que j’ai fait mon premier rapport de condition pour l’acquisition de 207 dessins originaux du caricaturiste. J’ai aussi eu l’occasion de travailler sur les caricatures de Chapleau pour trois expositions majeures produites par le Musée : Aislin & Chapleau – Caricatures (1997), La fin du monde… en caricatures (2012) et Chapleau – Profession : Caricaturiste.

Continuez à me suivre! Mes prochaines contributions porteront sur l’évolution des matériaux et des techniques de Chapleau, et sur ce que cela implique pour le travail des restaurateurs.


Denis Plourde, Restaurateur adjoint
Avril 2020

À ne pas manquer