INCIPIT – COVID-19 - Musée McCord
en

Exposition de photographies

Du 16 septembre 2022 au 22 janvier 2023

Michel Huneault, Salle d’attente, Hôpital de Verdun, Montréal, 14 mai 2020, M2022.13.1, Musée McCord

INCIPIT – COVID-19

Photographies de Michel Huneault

Il y a plus de deux ans commençait la pandémie de COVID-19 au Québec. Le photographe Michel Huneault, mandaté par le Musée, a capté le début de ce bouleversement sans précédent. L’exposition rappelle les premières manifestations de la crise, comme le signifie le terme latin incipit, qui désigne aussi les premiers mots d’une œuvre.

Selon une approche singulière où plusieurs axes de recherche et de création s’entrecroisent, les photographies de Michel Huneault témoignent d’expériences différentes, vécues dans l’espace public, dans la vie privée et dans le milieu hospitalier.

L’exposition présente les œuvres qui font désormais partie de la collection du Musée et les multiples facettes qu’a explorées Huneault afin de rendre la complexité de cette période critique et de comprendre l’histoire en marche.

  • Michel Huneault,<i> File d'attente au Costco d’Anjou, Montréal, 10 avril 2020</i>, M2022.13.14, Musée McCord
  • Michel Huneault, <i>Unité de soins intensifs temporaire pour patients atteints de la COVID-19, Hôpital Notre-Dame, Montréal, 26 mai 2020</i>, M2022.13.11, Musée McCord
  • Michel Huneault, <i>Michel Huneault, Annexe temporaire, Hôpital de Verdun, Montréal, 29 mai 2020, </i>, M2022.13.11, Musée McCord
  • Michel Huneault, <i>Frida, rétablie de la COVID-19, sortant de la zone d’isolement, CHSLD Maimonides, Montréal, 22 juin 2020</i>, M2022.13.26, Musée McCord

Michel Huneault

Michel Huneault est un photographe documentaire et un artiste visuel. En plus de l’image fixe, il recourt à des éléments immersifs, avec un parti pris humaniste et intimiste. Il s’intéresse aux traumatismes collectifs, à la migration ainsi qu’à d’autres réalités géographiques complexes, telles que les conséquences des changements climatiques.

Michel Huneault détient une maîtrise de l’Université de Californie à Berkeley, où, en tant que « Rotary Peace Fellow », il s’est penché sur le rôle de la mémoire collective à la suite d’un traumatisme de grande ampleur. D’abord à Berkeley puis à New York, il a été élève et assistant du photographe Gilles Peress de l’agence Magnum. Avant de se consacrer entièrement à la photographie à partir de 2008, il a travaillé plus d’une dizaine d’années en développement international, une carrière qui l’a mené dans une vingtaine de pays, dont l’Afghanistan, où il a passé une année entière à Kandahar.

Son corpus sur la tragédie de Lac-Mégantic a reçu en 2015 le prix Dorothea Lange-Paul Taylor aux États-Unis. En 2016, le projet Post Tohoku, sur l’après-tsunami au Japon, a été mis en nomination pour le prix international Pictet 7 et a été récompensé d’un prix Antoine-Desilets au Québec. En 2018, sa série Roxham a été adaptée en œuvre de réalité virtuelle par l’Office national du film du Canada. Ses projets se construisent en différents chapitres et sont diffusés sur des plateformes complémentaires, des médias traditionnels aux espaces d’art contemporain.

À ne pas manquer

Merci à nos partenaires
Logo_Conseil-Des-Arts-Canada

Soyez parmi les initiés!

Abonnez-vous à nos envois pour être informé en primeur de nos expositions et activités.

Abonnez-vous maintenant!

Expositions à l'affiche

Découvrez les expositions présentement en cours.

En savoir plus