Disraeli revisité - Musée McCord
en

Exposition de photographies

Du 28 octobre 2022 au 19 février 2023

Gabor Szilasi,Cedric Pearson, Claire Beaugrand-Champagne, Roger Charbonneau et Michel Campeau au vernissage de l’exposition Disraeli aux Galeries de photographie du Centaur, Montréal, décembre 1972. Don de Gabor Szilasi, M2018.39.32, Musée McCord

Disraeli revisité

Chronique d’un événement photographique québécois

L’exposition Disraeli revisité marquera le 50e anniversaire d’un événement majeur de l’histoire de la photographie au Québec : le projet Disraeli. L’exposition cherche à célébrer, élargir et réviser le projet original de Disraeli en rassemblant des photographies et des documents qui racontent l’histoire de plusieurs points de vue.

Réalisée en collaboration avec les quatre photographes du projet, elle présentera des tirages d’époque provenant de la série originale ainsi que des photographies inédites, imprimées spécialement pour l’exposition. Ces photographies seront présentées avec des documents d’archives, notamment des coupures de presse, des lettres, des dépliants et des albums personnels.

Le projet Disraeli

En 1972, un collectif de jeunes photographes et de recherchistes – formé de Claire Beaugrand-Champagne, Michel Campeau, Roger Charbonneau et Cedric Pearson, Maryse Pellerin et Ginette Laurin  – reçoit une bourse du programme d’aide fédéral Perspectives-Jeunesse pour passer l’été à Disraeli, une ville dans la région de Chaudière-Appalaches. Pendant trois mois, le groupe réside aux côtés des habitants de la région, réalisant un portrait photographique collaboratif de « l’ordinairement vécu » dans une communauté rurale du Québec.

Dans les mois et les années qui suivent, les photographies du groupe circulent largement dans la presse québécoise, suscitant une réaction négative de la part de certains membres influents de Disraeli, qui soutiennent que les habitants de la ville ont été mal représentés en raison du regard « misérabiliste » des photographes. Il s’ensuit une véritable tempête médiatique au cours de laquelle est débattue publiquement, pour la première fois au Québec, l’éthique de la représentation photographique. Pour les quatre photographes, l’événement a marqué un tournant dans leur carrière respective.

  • Roger Charbonneau,<i> L'exposition à la salle du conseil de l’Hôtel de ville de Disraeli,</i> 24 juin 1972. © Roger Charbonneau
  • Cedric Pearson,<i> L'exposition et pique-nique photographique à la maison du collectif, Disraeli,</i> 23 juillet 1972. © Cedric Pearson
  • Cedric Pearson, <i>Terrain de jeux de l'OTJ, Disraeli, </i>1972. © Cedric Pearson
  • Claire Beaugrand-Champagne,<i> Ti-Noir Lajeunesse, le violonneux aveugle, Disraeli,</i> 1972. © Claire Beaugrand-Champagne
  • Claire Beaugrand-Champagne,<i> Le curé Armand Chabot dans sa chambre, Paroisse Ste-Luce, Disraeli,</i> 1972. © Claire Beaugrand-Champagne
  • Michel Campeau,<i> La garde paroissiale, Disraeli,</i> 18 juin 1972. © Michel Campeau / SOCAN (2022)
  • Roger Charbonneau, Gaston Beaudoin du Marché Suprême, Disraeli, 1972. © Roger Charbonneau

À ne pas manquer

EXPOSITION PRÉSENTÉE PAR LA PRESSE
MERCI À NOS PARTENAIRES

Expositions à l'affiche

Découvrez les expositions présentement en cours.

En savoir plus

Soyez parmi les initiés!

Abonnez-vous à nos envois pour être informé en primeur de nos expositions et activités.

Abonnez-vous maintenant!

Billetterie virtuelle

Évitez les files et assurez-vous d'une visite en toute sécurité en achetant votre billet en ligne!

Achetez votre billet