Collections et recherche

Photo: © Laura Dumitriu, 2019

Mathieu Lapointe

CONSERVATEUR, ARCHIVES TEXTUELLES

J’aime travailler avec les archives, car en les lisant, on est confronté à l’étrangeté du monde d’autrefois – à son altérité – en même temps qu’on découvre son humanité vivante et émouvante, et nos affinités étonnantes avec les générations passées.

________

Mathieu Lapointe s’est joint à l’équipe du Musée McCord en 2018 en tant que conservateur des Archives textuelles. Il travaille avec son équipe à préserver, à développer et à promouvoir cette collection afin d’en faire bénéficier tant les chercheurs que le grand public. Dans la foulée des projets réalisés ces dernières années, il s’efforce d’améliorer la diffusion de la collection et de faire connaître ses trésors par la numérisation, la transcription et la mise en ligne de documents d’archives de mieux en mieux décrits. Le projet Sensibilités partagées, par exemple, visait à explorer les émotions, les sensations et les valeurs que renferment les archives et à les rendre repérables par une indexation enrichie.

Historien ayant acquis une formation complémentaire en sciences de l’information, il détient un doctorat en histoire canadienne de l’Université York (Toronto) et une maîtrise en histoire de l’Université de Montréal. Spécialiste de l’histoire de Montréal et des idéologies et de la culture au Québec, il s’est notamment intéressé à l’histoire des mouvements citoyens, des discours moralisateurs et des enquêtes publiques dans la métropole au vingtième siècle. Son ouvrage Nettoyer Montréal : les campagnes de moralité publique, 1940-1954 (Septentrion, 2014) a entre autres remporté le prix Robert-Prévost de la Société historique de Montréal et le Prix de l’Assemblée nationale du Québec décerné par l’Institut d’histoire de l’Amérique française. Ses recherches récentes sur l’histoire de la corruption et la construction de la réputation de Montréal l’ont amené à collaborer avec des chercheurs européens et à produire une étude historique pour la Commission Charbonneau.

En parallèle, il a travaillé à mettre en valeur l’histoire de Montréal auprès du grand public. En plus d’intervenir dans les médias, il a collaboré à la préparation de l’exposition Scandale! Vice, crime et moralité à Montréal, 1940-1960 au Centre d’histoire de Montréal et de l’ouvrage qui en est issu, ainsi qu’au documentaire historique Centre-ville : l’âge des lumières, de Paul Carvalho.

Auparavant coordonnateur de l’Institut d’histoire de l’Amérique française, il a enseigné à l’Université de Sherbrooke et au Carrefour BLE (Montréal). Il a aussi été chercheur postdoctoral à l’Université McGill et chercheur invité à l’Institut d’études canadiennes et au Centre de recherches interdisciplinaires en études montréalaises (CRIEM), dont il demeure membre associé.

PLUS SUR LA COLLECTION ARCHIVES TEXTUELLES
VOIR LES OBJETS EN LIGNE
CONSULTEZ LE DESCRIPTIF SOMMAIRE DE PLUS DE 185 ENSEMBLES DOCUMENTAIRES

PUBLICATIONS CHOISIES

Charlebois, Catherine, Mathieu Lapointe et Maryse Bédard (collab), Scandale! Le Montréal illicite, 1940-1960, Montréal, Éditions Cardinal et Centre d’histoire de Montréal, 2016, 271 p.
Premier prix, catégorie « Pictorial », Alcuin Society Awards for Excellence in Book Design, 2016
Prix Excellence (catégorie 5) de la Société des musées du Québec, 2017

Nettoyer Montréal : les campagnes de moralité publique, 1940-1954, Québec, Les éditions du Septentrion, 2014, 395 p.
Prix de la présidence de l’Assemblée nationale, 2015
Prix Robert-Prévost, 2015
Prix de l’Assemblée nationale du Québec, 2015

Brissette, Pascal et Mathieu Lapointe (dir.), Corruption. Montréal et ses démons, Montréal, Leméac, 2016, 110 p.

« Raoul Roy, La Revue socialiste et l’Action socialiste pour l’indépendance du Québec, précurseurs méconnus de Parti pris », dans Avec ou sans Parti pris : le legs d’une revue, sous la direction de G. Dupuis et al., Montréal, Éditions Nota Bene, 2018, p. 43-63.

« « Montreal, Open City » : Cultural Conflict and the Making of its Reputation for Corruption, 1890-1960 », dans Stadt — Macht — Korruption, sous la direction de J. I. Engels, A. Fahrmeir, C. Mattina et F. Monier, Stuttgart, Franz Steiner Verlag, 2017, p. 175-185 (coll. Beiträge zur Stadtgeschichte und Urbanisierungsforschung).

Herland, Karen, Mary Anne Poutanen et Mathieu Lapointe, « Des voix étouffées : le travail du sexe à Montréal d’hier à aujourd’hui », dans Vivre ensemble à Montréal. Épreuves et convivialités, sous la direction d’A. Germain, V. Amiraux et J.-A. Boudreau, Montréal, CRIEM et Atelier Dix, 2017, p. 104-116.

« Beaucoup trop Chicago : la campagne de moralité publique montréalaise dans ses contextes internationaux », Bulletin d’histoire politique, vol. 24, no 1 (automne 2015), p. 20-29 (numéro sur « Le Québec des années 1950 »).

Corruptions et réformes au fil du 20e siècle québécois : regard historique sur les commissions d’enquête ayant porté sur des thèmes reliés au mandat de la Commission Charbonneau, étude préparée pour la Commission d’enquête sur l’octroi et la gestion des contrats publics dans l’industrie de la construction (Commission Charbonneau), février 2015.

« Nettoyer la « ville ouverte », nettoyer la politique : les campagnes de moralité et la gouvernance municipale, 1914-1960 », dans La gouvernance montréalaise : de la ville-frontière à la métropole, sous la direction de D. Fyson, H. Bérubé et L. Robichaud, éditions MultiMondes, 2014, p. 85-102 (coll. Cahiers de l’Institut du patrimoine de l’UQAM).

COMMUNICATIONS CHOISIES

« Contrer l’impression de « l’éternel retour du même » : l’historien et la corruption », 71e Congrès de l’Institut d’histoire de l’Amérique française (IHAF), Drummondville, 20 octobre 2018 (table ronde « L’État face à l’expertise historienne : réflexions sur le rôle des historien.ne.s dans les commissions d’enquêtes au Canada, 1967-2015 »).

« Des voix étouffées : le travail du sexe comme réalité et comme mythe social à Montréal, XIXe-XXIe siècles », Colloque « Vices et criminalité dans l’histoire du Québec et du Canada, de la Nouvelle-France à aujourd’hui », UQÀM, 5 mai 2017.

« « Montréal, Open City »: the Genesis of its Reputation for Corruption in the Context of Cultural Conflict, 1890-1960 », Colloque international « City – Power – Corruption. Practices, Debates and Perceptions of Urban Corruption (19th-20th centuries) », Institut für Geschichte der Technische Universität Darmstadt, Annweiler am Trifels (Allemagne), 29 avril 2016.

« La lutte contre la corruption à Montréal au 20e siècle : influences américaines et contextes québécois », Colloque « Le Québec dans les Amériques », organisé par l’Association internationale des études québécoises (AIEQ), le Woodrow Wilson International Center for Scholars et Georgetown University, Washington, D.C., 15 janvier 2016.

« Midi discussion autour du livre Nettoyer Montréal : les campagnes de moralité publique, 1940-1954 », Centre de recherches interdisciplinaires en études montréalaises (CRIEM), Université McGill, 26 mars 2015 (présentation suivie de commentaires par la professeure Sandra Breux, de l’INRS Urbanisation Culture Société).

« Comprendre les campagnes de « moralité publique » dans leurs contextes : le cas de Montréal, 1940-1954 », conférence donnée aux Jeudis d’histoire du Groupe d’histoire de Montréal/Montreal History Group, Université McGill, 29 janvier 2015.

« Moralité, politique et corruption à Montréal dans les années 1940 et 1950 », 67e Congrès annuel de l’Institut d’histoire de l’Amérique française (IHAF), Québec, 17 octobre 2014.

« La lutte contre la corruption à Montréal au 20e siècle – une très brève histoire », Colloque « L’inspecteur général de la Ville de Montréal : le salut vers une ville intègre? », organisé par le

Centre de recherches interdisciplinaires en études montréalaises (CRIEM) de l’Université McGill, Centre Canadien d’Architecture, Montréal, 28 février 2014.

« Duplessis et les campagnes de moralité publique des années 1940 et 1950 », Colloque « Duplessis, son milieu, son époque », organisé par les Entretiens Pierre-Bédard de la Société du patrimoine politique et le Centre interuniversitaire d’études québécoises (CIEQ), Trois-Rivières, 18 septembre 2009.

« Un tribunal de la démocratie montréalaise? L’enquête Caron (1950-1954) », Colloque international « Justice et espaces publics en Occident de l’Antiquité à nos jours », organisé par le Centre interuniversitaire d’études québécoises (CIEQ) et le Centre d’histoire des régulations sociales (CHRS), Montréal, 8 mai 2009.

À ne pas manquer