!

AVIS IMPORTANT : Réouverture du Musée McCord le mardi 23 juin. Plus d’information ici.

x

Activité en famille

Saviez-vous que? avec l’artiste innu Donavan Vollant

Saviez-vous que les histoires traditionnelles autochtones sont bien plus que des histoires? En les racontant, c’est un enseignement de valeurs, de codes, de leçons de vie et sur la création du monde, notamment, qui est partagé avec ceux et celles qui veulent bien les écouter.

Beaucoup d’objets de cultures autochtones arborent ces histoires traditionnelles, ce qui démontre la valeur sociale et culturelle de celles-ci chez les divers peuples autochtones.

Découvre quelques-uns de ces objets de la collection du McCord ainsi que le travail du conteur moderne innu Donavan Vollant pour t’inspirer à créer ton récit!

  1. Découvre des objets de la collection du McCord dans la galerie d’image ci-dessous;
  2. Regarde l’histoire Le roi des oiseaux mis en image par le conteur Donavan Vollant avec l’équipe de Wapikoni mobile;
  3. Écoute Donavan t’expliquer comment créer un récit en t’inspirant d’un animal du Canada.

Découvre les objets de la collection

  • Poupée, Mohawk ou Sénéca, 1875-1900. Don de Sarah Ann Kerby, ME939.1.1 © Musée McCord
  • Sac de médecine, Anishinaabe, fin 18e siècle – début 19e siècle. Don de David Ross McCord, M740 © Musée McCord
  • Hochet, Xàniyus/Xi’xaniyus (Bob Harris), Kwakwaka'wakw, 1890-1900. Don de l’Art Association of Montreal, ME928.64 © Musée McCord

Poupée

Savez-vous pourquoi les poupées des enfants haudenosaunee, communément appelés iroquois, conçues de feuilles de maïs, sont dépourvues de visage?

L’histoire raconte que l’Esprit du maïs, qui avec l’Esprit du haricot et de la courge forme les Trois Sœurs qui subviennent aux besoins des Haudenosaunee, a demandé au Créateur si elle pouvait créer une belle poupée à partir de ses feuilles afin d’amuser les enfants.

La poupée, semblable à celle présentée dans la galerie d’images,  reçut tellement de compliments sur sa beauté qu’elle devint vaniteuse. Malgré l’avertissement qu’elle reçut du Créateur, elle continua à contempler sa beauté dans l’eau et à s’en vanter. En guise de punition, le Créateur lui retira son visage.

Sac

Saviez-vous que cette bande en argent, qui reflète la lumière, ne décore pas sans raison ce sac anishinaabe?

Dans la version anishinaabe de la mythologie de l’oiseau-tonnerre, ce dernier, un esprit sacré très puissant apportant la pluie, les éclairs et le tonnerre, est créé par une force supérieure afin de protéger les humains des créatures marines dangereuses.

Sur le sac présenté dans la galerie d’images, l’oiseau-tonnerre est représenté sous la bande en argent dont la brillance peut évoquer les éclairs. Le peuple entretient une relation spéciale avec l’oiseau-tonnerre en reconnaissance de la protection qu’il leur apporte.

Hochet

Saviez-vous que ce que tient Corbeau dans son grand bec est bien plus qu’une petite boule?

Corbeau est un filou ou un trickster important dans les histoires traditionnelles haïdas. Le filou déjoue l’ordre établi dans le but de transformer le monde, comme c’est le cas dans l’histoire du Corbeau qui vole la lumière. Eh oui!

Ce hochet haïda, présenté dans la galerie d’images, représente l’histoire où Corbeau laissa jaillir de son bec la boule de lumière qu’il avait volée afin d’apporter à l’humanité la lumière, source de vie et de savoir.

En collaboration avec

Le Wapikoni mobile est un studio ambulant d’intervention, de formation et de création pour les jeunes Autochtones. Sa mission est d’amplifier les voix de la relève autochtone par le cinéma et la musique, de diffuser leurs œuvres au Canada et à l’étranger, et d’agir à titre d’outil de développement professionnel et de transformation sociale.