Utilisez la commande fichier > imprimer pour imprimer cette page.

Protic-Deneigement

Daniel Beauchemin, Benoît Gagnon, Maxime Faucher et François-Vincent Talbot

Voir le circuit

Introduction:

Le déneigement d'hier à aujourd'hui



Après l'arrivée des premiers colons au Canada, les habitants se sont vite rendu compte que l'hiver canadien n'avait rien à voir avec celui de l'Europe. En effet, les hivers étaient très froids, très longs et apportaient de la neige à ne plus savoir quoi en faire. Les colons, autant dans la ville de Montréal que dans celle de Québec, ont dû adopter plusieurs techniques pour vaincre cet hiver si rude. Un problème important à cette époque était le déneigement des routes. Elles étaient remplies de neige et le seul moyen disponible pour permettre l'utilisation des moyens de transport courants dans les rues de la ville était bel et bien la pelle. Dans ce reportage, nous allons vous présenter les méthodes et inventions qui ont contribué à l'évolution du déneigement des routes de 1880 à aujourd'hui. Mais comment les techniques de déneigement ont-elles évolué jusqu'à aujourd'hui? Nous allons aussi répondre à cette question durant le reportage en utilisant pour ce faire une série d'images. Pour l'instant, nous croyons que les techniques de déneigement ont évolué selon les conditions de vie changeantes telles que l'augmentation de la population et l'évolution de l'économie montréalaise. Ce reportage a été créé par Daniel Beauchemin, Benoît Gagnon, Maxime Faucher et François-Vincent Talbot.




000000000000085
Photographie
corvée-déneigement
William Notman
1887
000000000000085

Commentaires:

Sur cette image, nous pouvons voir une rue de Montréal (la rue Notre-Dame) en hiver. La rue est pleine de neige et beaucoup de personnes sont affairées à déneiger. Nous pouvons voir que plusieurs personnes utilisent des pelles et même des pioches pour envoyer la neige dans des sortes de traîneaux tirés par des chevaux. Nous pouvons constater que la rue Notre-Dame est une rue très passante, car plusieurs personnes s'y promènent. La neige est sale et piétinée, elle est aussi toute vers la droite.

Les méthodes de déneigement utilisées par les Canadiens en 1887 étaient de piètre qualité. En fait, les habitants procédaient à une corvée, tout le monde s'entraidait à déblayer les chemins à l'aide de pelles et de pioches. La neige piétinée nous permet de constater que cette corvée était longue à accomplir et qu'elle n'était pas très efficace. La neige était envoyée dans des sortes de traîneaux tirés par des chevaux et ceux-ci la transportaient dans des endroits conçus pour contenir toute cette neige. Ces piètres conditions de déneigement avaient plusieurs conséquences sur la population. Les habitants ne pouvaient vaquer à leurs occupations quotidiennes car ils devaient participer à la corvée de déneigement et ils ne pouvaient se déplacer adéquatement.


000000000000090
Photographie
chasse-neige à traction animale
http://www.ville.montreal.qc.ca/ archives/seriez/pages/z103-2.htm
193-
000000000000090

Commentaires:

L'image ci-dessus montre une gratte tirée par un cheval. Nous pouvons deviner que cette photo, avec les fils électriques et les édifices en arrière-plan, a été prise en milieu urbain. Nous remarquons aussi que l'appareil était probablement en train de déblayer une patinoire.

Ce moyen de déneigement a été utilisé pendant plusieurs années. En fait, cet outil a été créé bien avant l'arrivée de la souffleuse, durant le 19e siècle. Selon M. Serge Gagnon, né en 1921, cette gratte était encore utilisée en 1930. En effet, les habitants de Québec déblayaient les trottoirs de la ville à l'aide de cet outil puisque les souffleuses et les chasse-neige ne pouvaient monter sur les trottoirs.


000000000000092
Photographie
automobile-gratte
http://www.jura.equipement.gouv.fr/ securite/contim21.htm
1932
000000000000092

Commentaires:

Nous pouvons voir sur cette image une voiture de l'époque n'ayant rien de particulier à part une gratte en triangle fixée à l'avant de celle-ci. Vous pouvez constater que l'automobile se situe dans un milieu urbain et non rural.

Ce type de voiture était utilisé dans la ville de Montréal peu après l'apparition de la première voiture, à Montréal, vers 1904. Avec les besoins grandissants de la population par rapport au déneigement des routes, les habitants ont trouvé ce nouveau moyen de déneiger les routes, une voiture avec une gratte à l'avant. Pour l'époque, ce moyen était révolutionnaire puisqu'il permettait le déneigement des voies publiques sans trop d'effort et avec une efficacité accrue.


000000000000094
Photographie
Gratte
http://www.ville.montreal.qc.ca/ archives/seriez/pages/z1890-8.htm
193-
000000000000094

Commentaires:

Cette image représente un véhicule motorisé avec une gratte à l'avant servant à pousser la neige sur le côté droit. Détail important, le véhicule était muni de chenilles afin de mieux adhérer au sol, ce qui permettait de ne pas s'enliser dans la neige. Ce type de véhicule est apparu à Montréal dans les années 1920. Il a été utilisé jusqu'en 1935 par la voirie de Montréal.


000000000000095
Photographie
première souffleuse
http://www.ville.montreal.qc.ca/ archives/seriez/pages/z1890-5.htm
1935
000000000000095

Commentaires:

Nous pouvons voir sur cette image une souffleuse plutôt vieille. La machine n'a pas l'air très efficace puisque l'espace pour ramasser la neige n'est pas très large. Les roues de cette machine ne sont pas identiques, ce qui laisse croire que le véhicule n'était pas fabriqué en série sur une chaîne de production.

De 1880 à 1927, la population de Montréal a plus que triplé, et les besoins de déneigement des routes ont donc aussi augmenté. À cause de cette augmentation du nombre d'habitants, plusieurs routes ont été créées et donc la superficie à déneiger par la voirie devint plus grande. En plus de l'expansion du réseau routier, les voitures sont apparues vers 1904 dans la ville de Montréal, ce qui a contribué à augmenter le besoin de déneiger les routes. Ce besoin a donné lieu à l'invention de la toute première souffleuse en 1925 par Arthur Sicard. La Ville de Montréal a acheté deux de ces nouvelles machines pour la somme de 13 000 $ chacune. Bien que cette première souffleuse ne soit pas comparable à celles d'aujourd'hui, elle a contribué largement au déneigement des routes à Montréal.


000000000000096
Photographie
nouvelle souffleuse
http://www.jura.equipement.gouv.fr/ securite/contim12.htm
1949
000000000000096

Commentaires:

Cette photo représente une souffleuse qui a été utilisée des années 1940 à 1960. À l'avant du camion, une gratte pouvait pousser la neige sur le côté. À l'arrière, le véhicule possédait une grande roue munie de palmes actionnées mécaniquement pouvant projeter la neige sur le côté. Évidemment, le camion devait reculer pour utiliser la roue arrière.

Ce modèle de souffleuse semble être très perfectionné mais en fait, il n'a pas été très populaire au Québec; on le retrouvait surtout en France. Ce véhicule n'était pas très utile en milieu urbain car il ne ramassait pas la neige, il la poussait simplement sur le côté. Cette souffleuse n'était qu'une nouvelle trouvaille qui ne répondait pas nécessairement aux besoins de la société urbaine. La prochaine image représente elle aussi une nouvelle invention qui a aidé au déneigement sans toutefois être une innovation très significative.


000000000000097
Photographie
protection-roue
http://www.jura.equipement.gouv.fr/ securite/contim8.htm
-----
000000000000097

Commentaires:

Nous remarquons dans cette image que ce camion de déneigement a été modifié pour faciliter la tâche des travailleurs. Sur les roues, des chaînes ont été ajoutées pour obtenir une meilleure adhérence sur des surfaces enneigées ou glacées. Autour des roues, des panneaux ont été installés pour empêcher la neige poussée par la gratte à l'avant du camion de retomber sur les roues et assurer ainsi que le camion ne restera pas pris.


000000000002211
Photographie
souffleuse personnelle
http://www.mayberrys.com/honda/ snow/html/twosnow.htm
2001
000000000002211

Commentaires:

Cette image représente un modèle de souffleuse de l'an 2001. Il se déplace grâce à des petites chenilles qui permettent une bonne adhérence à la chaussée. Ce modèle est petit et relativement léger puisqu'il sert à l'usage personnel. La surface de déneigement de cet engin n'est pas énorme puisque, de nos jours, les gens l'utilisent pour déneiger rapidement et efficacement leurs entrées privées. Le manque de temps et de patience ont entraîné l'invention et le perfectionnement de cette machine.


000000000000099
Photographie
souffleuse aujourd'hui
http://www.ville.montreal.qc.ca/tp / photos/deneig/de001_3.jpg
2000
000000000000099

Commentaires:

Nous pouvons voir sur cette image le déneigement d'une rue effectué par plusieurs véhicules destinés à cette fin. En premier lieu, la neige est entassée par un chasse-neige sur le côté pour permettre aux automobilistes d'utiliser cette rue. Par la suite, une souffleuse ramasse la neige et la projette dans un camion à benne qui la suit parallèlement. L'homme situé à la gauche de l'image s'assure de la sécurité lors du déneigement car un accident est vite arrivé. Cette méthode permet d'effectuer un déneigement rapide et efficace. L'image permet de voir clairement que le système actuel de déneigement est très bien organisé et sécuritaire pour la population.


000000000000100
Photographie
gratte aujourd'hui
http://www.mto.gov.on.ca/french/ safety/icecontrol/wmaintaf.htm#Providing
2001
000000000000100

Commentaires:

Nous pouvons voir sur cette image le déneigement d'une rue effectué par plusieurs véhicules destinés à cette fin. En premier lieu, la neige est entassée par un chasse-neige sur le côté pour permettre aux automobilistes d'utiliser cette rue. Par la suite, une souffleuse ramasse la neige et la projette dans un camion à benne qui la suit parallèlement. L'homme situé à la gauche de l'image s'assure de la sécurité lors du déneigement car un accident est vite arrivé. Cette méthode permet d'effectuer un déneigement rapide et efficace. L'image permet de voir clairement que le système actuel de déneigement est très bien organisé et sécuritaire pour la population.


000000000000101
Photographie
Déneigement à Montréal
Andrzej Maciejewski
2000
000000000000101

Commentaires:

Comme nous pouvons le voir sur cette dernière image prise en l'an 2000, de nos jours, les routes sont bien déneigées. Vous pouvez constater la grande différence entre l'image de 1887 et celle-ci. On peut voir que les voitures n'ont aucune difficulté à circuler sur la route ainsi que les piétons sur les trottoirs. Les citoyens ne sont plus obligés de participer à une corvée pour déneiger les routes et peuvent donc vaquer à leurs occupations.


Conclusion:

Au cours de ce reportage, vous avez pu constater que les méthodes de déneigement ont beaucoup évolué. Maintenant que la ville de Montréal dépend énormément du commerce, les habitants ne peuvent plus manquer une journée de travail à cause d'une tempête de neige; deux ou trois jours de suite sans travail pourraient avoir d'importantes conséquences sur l'économie de la région. C'est pourquoi nous sommes maintenant équipés de véhicules pouvant déneiger efficacement et rapidement tout le réseau routier et ainsi permettre aux citoyens de travailler tous les jours ou d'exercer leurs activités. Mais est-ce que cette évolution se poursuivra dans le futur puisque nous savons que la planète est en constant réchauffement et que les précipitations de neige diminuent d'année en année?


© Musée McCord Museum