Collections et recherche

Crécelle, 1867-1900. Don de Mme T. Palmer Howard © Musée McCord, M2005.127.17

Chaque objet a son histoire, son anecdote à raconter

Le Musée présente chaque année depuis neuf ans une exposition de jouets mettant en scène une multitude d’objets tirés de la collection des Arts décoratifs. Résultat d’un travail d’équipe dans les réserves avec la restauratrice, la chargée de projet et la conservatrice, la sélection des objets est effectuée en fonction de facteurs divers : état de conservation, arrimage au concept d’exposition et documentation. C’est l’occasion pour la conservatrice de fouiller les innombrables unités d’entreposage à la recherche d’objets porteurs pour l’exposition et de faire des choix parfois surprenants.

C’est au cours d’une telle exploration pour l’exposition Le grenier aux trésors que notre regard s’est arrêté sur cette crécelle, véritable bijou en argent des plus inusités. Offerte comme cadeau de baptême au 19e siècle, elle est munie d’un sifflet à une extrémité et d’un morceau de corail rouge à l’autre. Un anneau permettait de la suspendre à un ruban autour du cou de l’enfant. Le corail servait à soulager les poussées dentaires de l’enfant qui le mordillait. Le corail et les grelots avaient aussi pour fonction de protéger le petit contre les mauvais esprits et la maladie tout en favorisant son développement sensoriel (goût, toucher, vue et ouïe). Le luxe de l’objet attestait le rang social de la famille.

Qu’ils soient choisis pour leur forme étonnante, comme cette crécelle, leur côté adorable ou rigolo, leur rareté, leur célébrité ou encore leur reflet de la vie quotidienne, les jouets éveillent chez le visiteur de multiples souvenirs et émotions – ils sont les symboles tangibles de l’enfance!

Guislaine Lemay, décembre 2018

 

À ne pas manquer